Nouvelles sur gerik

Lorsque vient le temps de vous prodiguer des conseils ou de faire un suivi préventif dans le but d’assurer votre confort et de rehausser votre qualité de vie, notre approche est de vous servir comme nous aimerions l’être.

La force de l’ouest, mais un potentiel à l’est

4 août, 2017

Construction Gérik compte parmi les entrepreneurs qui oeuvrent dans les secteurs ouest et est de Gatineau.

À ce titre, l’entreprise peut jeter un regard d’ensemble sur le développement domiciliaire de la métropole outaouaise. Et,tout en reconnaissant que le moteur actuel et futur penche du côté d’Aylmer, les secteurs de Buckingham et Masson-Angers présentent un potentiel intéressant pour les années à venir, estime Éric Pigeon, propriétaire de Construction Gérik, à Gatineau.

Évidemment, les clientèles sont différentes – les prix aussi – selon que l’on construit dans l’est ou dans l’ouest. Les terrains sont 50% plus chers dans le secteur Aylmer (quoique bien moins dispendieux qu’à Ottawa) et les créneaux de logement ne sont pas les mêmes. Dans le secteur ouest, on trouve en plus grandes quantités des maisons de ville, des triplex et des maisons unifamiliales plus luxueuses (350€000 $ et plus). Dans l’est, on voit davantage de maisons jumelées et d’unifamiliales d’un étage. L’apport démographique en provenance d’Ottawa joue beaucoup dans la croissance du secteur Aylmer. « C’est clair qu’il y a beaucoup d’immigration d’Ottawa, à cause de la proximité du pont Champlain. La part ontarienne des acheteurs de maisons neuves est très importante. Le bilinguisme du secteur Aylmer est très attrayant pour les Ontariens », constate M. Pigeon.

L’accessibilité joue pour beaucoup. « Nous sommes à 10 minutes du centre-ville. Aucun projet à Ottawa ne peut concurrencer ça », ajoute-t-il. La disponibilité de terrains accessibles continue aussi de favoriser Aylmer, et le moratoire récent sur la construction domiciliaire dans le secteur Buckingham a freiné le développement dans ce secteur. Il reste que « pour les jeunes couples, premiers acheteurs, les maisons sont plus abordables à l’est », avec des prix qui commencent aux alentours de 155€000 $. Le potentiel est là. « Dès qu’un terrain se développe à l’est, il se vend bien. Il y a là un très gros marché pour les premiers acheteurs », dit M. Pigeon. Construction Gérik a trois projets domiciliaires: Rivermead (75 maisons unifamiliales plus luxueuses), le projet des Tilleuls (26 jumelées, secteur Aylmer) et le projet Albert-Filion (22 jumelées dans le secteur Buckingham). Dans ses projets d’Aylmer, la majorité des acheteurs sont ontariens, attirés par la grosse économie de coûts par rapport à Ottawa.

Retour aux nouvelles

prenez unrendez-vous